Bêta-cryptoxanthine à gogo ! Pardon ?

January 29, 2018

Issue d’un croisement naturel entre la mandarine et l’orange amère, la clémentine possède une chair sucrée et ne comporte pas ou très peu de pépins.

 

Peu calorique, elle présente une quantité importante de vitamine C, mais est également source de vitamines du groupe B et de provitamine A, de minéraux et d’oligoéléments : calcium, potassium, phosphore, magnésium, fer et cuivre.

 

Enfin, elle renferme différents types de composés antioxydants : flavonoïdes et caroténoïdes (bêta-cryptoxanthine, zéaxanthine, lutéine, bêta et alpha-carotène).

Mais la Bêta-cryptoxanthine, késaco ???

 

La bêta-cryptoxanthine constitue un puissant caroténoïde avec des atouts indéniables pour le bon fonctionnement de l’organisme, à savoir :

 

1/ Un fort pouvoir antioxydant : cet effet protecteur est d’autant plus important que le stress oxydatif est impliqué dans la survenue de certaines maladies et dans le processus du vieillissement cellulaire.

 

2/ Précurseur de la vitamine A : notamment connue pour jouer un rôle essentiel dans la vision, dans le processus de développement embryonnaire, dans la régulation du système immunitaire pour la défense de l’organisme, dans la croissance des cellules, ainsi que dans le renouvellement de certains tissus comme la peau ou la muqueuse intestinale.

 

3/ Utile dans la prévention de certaines pathologies comme les maladies dégénératives, l’ostéoporose, ou encore certaines formes de cancer.

En résumé…

 

Alors : défenses anti-infectieuses au top, pas de fatigue, des os solides, une jolie peau, une vision nocturne excellente…Tant que les jours n’ont pas encore suffisamment rallongé, mangeons des clémentines !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

« Récré O’lé » : un aliment ultra-transformé, recommandé par le Nutriscore...

December 2, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

Please reload

Archives