Quand les fruits rougissent… !

February 5, 2018

Qui sont les fruits rouges ?
 

On appelle « fruits rouges » un ensemble d'une dizaine de drupes, baies et faux-fruits : fraise, fraise des bois, framboise, cerise, groseille, mûre, airelle rouge, cassis, baies d’aronia, canneberge, sureau noir, myrtille, prunelle, gogi.

Leur maturité est souvent atteinte entre les mois de juin et d'octobre, on peut donc les savourer pendant l'été et le début de l'automne.

Outre leur petit goût acidulé et la notion de gourmandise qui va avec, ils nous renvoient souvent à des souvenirs d’enfance faits de grappillages délicieux ou de desserts succulents !

L’avis de notre experte en nutrition

Les fruits rouges sont peu caloriques avec en moyenne 30 cal/100 gr. Le plus calorique est la cerise (68 cal/100 gr), puis viennent le cassis (50 cal/100 gr) et la myrtille (45 cal/100 gr). Les moins caloriques sont la framboise (38 cal/100 gr), la fraise (35 cal/100 gr) et les groseilles (30 cal/100 gr).

En moyenne, l’indice glycémique de ces derniers est de 15 donc très bas.

Les fruits rouges sont riches en micro nutriments. Parmi ceux que vous trouverez en abondance, il y a par exemple la vitamine C : c’est l’élément que tous les fruits rouges ont en commun (avec une mention particulière pour le cassis). Ils sont également source de vitamines A et E, bien pourvus en minéraux, calcium, potassium et magnésium.

Leur richesse en fibres permet d’améliorer le transit intestinal, essentiellement pour la framboise, la myrtille et la groseille.

Bien pourvus en polyphénols, David Servan Schreiber les avait classés comme une famille de fruits parmi les plus efficaces dans la prévention du cancer.

 

Des polyphénols contre le cancer

Les polyphénols constituent une importante famille d’antioxydants dans les plantes, les fruits et les légumes puisqu’elle comprend plus de 6000 molécules. On estime que l’alimentation en fournit environ 1 gr/jour. Ils permettent aux végétaux de se défendre contre les ultraviolets.

Pour ces raisons, les teneurs en polyphénols sont plus élevées dans les fruits mûrs que dans ceux qui sont cueillis trop tôt. Les polyphénols défendent la plante contre les pathogènes et leur concentration augmente après une infection. Ceci explique que les fruits bios, en particulier les fraises et les mûres, renferment plus de polyphénols antioxydants que les fruits élevés sans stress comme c’est le cas dans l’agriculture classique.

Enfin, le stockage au froid pendant quelques jours ne semble pas affecter la teneur de ces fruits en antioxydants. Les petits fruits rouges comme les fraises, framboises, myrtilles, mûres... contiennent une grande quantité de polyphénols aux effets anticancéreux. Le principal est l'acide ellagique. Il est le plus susceptible de perturber le développement du cancer. Ce polyphénol se trouve surtout dans les framboises et les fraises.

Mais pourquoi une telle couleur ?

La consommation régulière de deux types de flavonoïdes, les flavones (que l’on retrouve dans le persil, le thym, le céleri, le piment, etc.) et les anthocyanes (dont les meilleures sources alimentaires sont les fruits rouges), est associée à une pression sanguine plus faible et des artères plus souples. Ce sont les anthocyanidines qui donnent leur couleur vive à ces fruits. Ils se caractérisent par un fort potentiel antioxydant. Ils sont surtout présents dans les bleuets et myrtilles. Les framboises, fraises et canneberges en contiennent aussi mais en plus faibles quantités.

Comment les consommer ?

Ces fruits peuvent être consommés crus ou congelés. Même si la cuisson fait perdre peu de composés phytochimiques à ces fruits, le mieux est quand même de les consommer frais ou congelés et d'éviter les confitures ou jus beaucoup trop sucrés.

 

 

En cadeau : une recette de Crumble aux fruits rouges !


Ingrédients pour 6 personnes 

  • 110 gr de farine

  • 94 gr de beurre

  • 110 gr de sucre en poudre

  • 600 gr de fruits rouges (groseilles, fraises, framboises, seuls ou en mélange)

La recette

1/ Verser la farine et le sucre dans une terrine, ajouter le beurre en petits morceaux et bien mélanger le tout jusqu'à ce que la pâte ressemble à de la chapelure.

2/ Préchauffer le four à 210°C (thermostat 7).

3/ Pendant ce temps, laver les fruits (égrapper les groseilles) et couper les plus gros en morceaux.

4/ Les disposer dans un plat allant au four et recouvrir avec la pâte en saupoudrant. Mettre au four 30 mn.

5/ Sortir du four et laisser refroidir.

6/ Servez avec une boule de glace à la vanille 

 

Simplissime et ….délicieux !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

« Récré O’lé » : un aliment ultra-transformé, recommandé par le Nutriscore...

December 2, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

Please reload

Archives