Ail… caramba !

February 26, 2018

Originaire de l’Asie Centrale, l’ail est cultivé et consommé depuis des millénaires.

Il a toujours figuré parmi les légumes-condiments les plus populaires en France : il fait partie des «provisions condimentaires» de base pour la cuisine, non seulement dans le Midi, son terroir de prédilection, mais aussi dans toutes les autres régions de notre pays. Sa récolte se fait en juin et juillet.

 

Un incroyable super aliment

 

Malgré sa très petite taille, l’ail est un « super aliment ». à cause des composés organo-sulfurés qu’il contient, comme l’allicine, qui ont des effets antioxydants et anti-inflammatoires.

 

Les gousses d'ail ont un niveau incroyablement élevé de vitamines et de minéraux.

Voici ce qu’on trouve dans 100 g d’ail en % des apports quotidiens recommandés :

* 95 % des vitamines B-6

* 38 % des vitamines C

* 13 % de fer

* 18 % de calcium

* 80 % de manganèse

* 22 % de phosphore

 

Des études ont démontré que la consommation de légumes de la famille des alliacées (ail, oignon, échalote, ciboulette, ciboule, poireau) aurait un effet protecteur contre les cancers de l’estomac et de l’intestin.

 

L’ail : cru ou cuit ?

 

La meilleure façon de consommer de l'ail est de le manger cru.

Pourquoi ? Car l’allicine, qui est son principal ingrédient actif, est libéré (plus biodisponible) quand on coupe puis qu’on écrase les gousses d’ail. En effet, l’enzyme que l’on retrouve dans l’ail et qui permet la formation de l’allicine et des autres composés sulfurés est désactivée par la chaleur. Ainsi selon le mode et le temps de cuisson de l’ail, les composés sulfurés formés seront différents et la quantité d’antioxydants pourra diminuer. Les propriétés de l’ail cru seraient ainsi supérieures à celles de l’ail cuit.

Un truc : ajouter l’ail 20 minutes ou moins avant la fin de la cuisson afin de préserver le plus possible la qualité de ses composés actifs.

 

A raison d’une consommation de deux gousses par jour (soit environ 6 g), l’ail fait partie d’une liste d’aliments contenant des molécules à potentiel anti-cancérigène à privilégier dans une alimentation optimale visant à prévenir le cancer.

 

En se basant sur de nombreux résultats de recherches, l’AHA (American Heart Association) propose une liste d’aliments spécifiques présentant un certain effet cardioprotecteur. L’ail fait partie de ces aliments (au même titre que les noix, le soya, les légumineuses et le thé) et sa consommation s’ajoute donc aux recommandations de base de l’AHA dans une optique de prévention des maladies cardiovasculaires.

Anti-bactérien, anti-fongique, anti-rhume, anti-cancer, l'ail a tout bon !


Le remède maison à base d’ail cru et de miel ​à consommer à jeun : 

 

1. Épluchez deux ou trois gousses d'ail.

 2. Hachez-les en petits morceaux.

3. Mélangez avec une cuillère à soupe de miel.

 

Résultat : en prenant ce traitement tous les jours, vous vous sentirez plus énergique et en meilleure santé dès la 1ère semaine !

Ce remède naturel stimule le système immunitaire et ce, en seulement quelques jours.

 

Facile à faire, n'est-ce pas ? Oui, mais… bon courage !!
 

Connaissiez-vous l’ail noir ?

 

L’ail noir est un ingrédient obtenu en faisant vieillir des têtes d’ail à haute température (70 °C) et dans des conditions humides, pendant un à trois mois, sans ajout d’additifs.

L’ail noir est riche en molécules antioxydantes, connues pour ralentir le vieillissement. Il serait aussi efficace dans la prévention du cancer du côlon.

 

L'ail noir comme l'ail classique sont intéressants dans le diabète et le pré-diabète. L'ail noir améliorerait le niveau de sucre sanguin, le taux de l'hémoglobine glyquée et le niveau de résistance à l'insuline.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

« Récré O’lé » : un aliment ultra-transformé, recommandé par le Nutriscore...

December 2, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

Please reload

Archives