La betterave, ce super aliment multitask

February 26, 2018

La betterave est un légume d’hiver, sa récolte se faisant entre octobre et mars. Sa production est d’environ 32 000 tonnes en France, principalement dans le Centre, en Champagne-Ardenne et en Bretagne.

Les betteraves qu’on cultive (et la sucrière) ont le même ascendant : la bette (ou blette), qui était cultivée pour ses feuilles. Elle a été ramenée en France au XVIIe siècle et pousse au niveau des côtes méditerranéennes à l’état sauvage.

Haute en couleurs !

 

La différence de couleur provient de ses pigments appartenant à la famille des bétalaïnes. Il en existe deux sortes : les bétacyanines, de couleur rouge à violet, et les bétaxanthines, de couleur jaune à orange.
La betterave blanche est principalement une betterave sucrière destinée à l’industrie.


Un légume multi-fonctions

 

Utilisée pour la production du sucre, en tant que légume dans l'alimentation, de plante fourragère, ou de carburant (bioéthanol), la betterave regorge de bienfaits et d'utilisations.

 

En effet, qu’elle soit rouge, à rayures ou jaune, elle est dotée de la même richesse en vitamines, minéraux et antioxydants, ce qui en fait une alliée naturelle pour préserver sa vue et maintenir une bonne santé cardiovasculaire.

 

Elle renferme 266 mg de potassium aux 100 g. Le potassium contribue à abaisser la pression artérielle et les antioxydants protègent des radicaux libres impliqués dans les maladies cardiovasculaires, entre autres.

 

La betterave doit sa couleur à un pigment, la bétanine. C’est l'un des rares végétaux à contenir des bétalaïnes, des pigments antioxydants qui ont montré des propriétés anti-cancer dans des études in vitro et chez l'animal : cette substance favorise en effet la destruction des cellules cancéreuses et évite qu’elles se multiplient.

 

Outre la bétanine, elle renferme des flavonoïdes, de puissants antioxydants. Autres puissants antioxydants : des caroténoïdes comme la lutéine et la zéaxanthine, qui filtrent la lumière bleue et bloquent les radicaux libres afin de protéger les yeux d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge, de la cataracte ou de la rétinite pigmentaire. 

 

La betterave rouge gagne donc en popularité malgré sa réputation de racine au goût de terre (petite astuce pour enlever ce goût : la faire cuire avec un jus de citron !) car elle apparaît de plus en plus comme un super aliment : amélioration des performances sportives, réduction de la tension artérielle, amélioration de la circulation sanguine.

 

La betterave contient en outre, un antioxydant particulier : l’acide alpha-lipoïque, qui peut aider à réduire la glycémie et augmenter la sensibilité à l’insuline, tout en limitant le stress oxydatif des patients diabétiques.

 

Légume facile à cuisiner et souvent apprécié des enfants, intéressant pour la santé, la betterave gagne donc à être plus souvent dans nos assiettes. Notez qu'elle contient entre 7 et 9,5 g de glucides/100 g. Son index glycémique est modéré (il est égal à environ 64) mais sa charge glycémique est basse.

 

Selon une étude publiée en février 2018 dans le Journal of Cardiac Failure, les suppléments de jus de betterave peuvent aider à améliorer la capacité d'exercice chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque. La capacité d'exercice est un facteur clé lié à la qualité de vie et même à la survie de ces patients.

 

Dopage sportif…

 

Le jus de betterave renferme des nitrates qui sont transformés par le corps en nitrites puis en monoxyde d’azote qui aide les muscles à consommer moins d’oxygène lors d’un effort sportif, et les rend plus efficaces. Pour un résultat positif, il faut boire un grand verre de jus de betterave plusieurs jours avant la compétition et le jour même, 2 heures avant environ.

 

Attention !

 

Si la betterave renferme 0,20 microgramme de vitamine K aux 100 g, il faut, en revanche, se méfier des feuilles qui, elles, en contiennent 400 µg. En cas de traitement anticoagulant, ne pas consommer plus d’½ tasse de feuilles crues, ou ¼ de tasse si elles sont cuites.

 

Recette de bortsch (également appelé bortch ou borsch)

C’est un potage préparé dans plusieurs pays slaves et en particulier en Ukraine. Il contient de la betterave, qui lui donne une forte couleur rouge. 

 

Ingrédients :

  • 1/2 l de bouillon de viande

  • 600 g de betteraves rouges

  • 2 cuillères à soupe de jus de citron

  • 100 g d'oignon

  • 1 branche de céleri

  • 1/4 de chou blanc

  • 2 gousses d'ail

  • 2 cuillères à soupe d'huile

  • sel

  • poivre

  • 1 cuillère à soupe d'aneth haché

  • 200 g de crème fraîche

 

Préparation :

  1. Épluchez les betteraves et coupez-les en dés.

  2. Épluchez les oignons et coupez-les très finement.

  3. Nettoyez le céleri et le chou. Émincez-les finement.

  4. Épluchez l'ail et hachez-le finement.

  5. Faites chauffer l'huile dans une casserole. Faites-y suer les oignons et l'ail jusqu'à ce qu'ils soient translucides.

  6. Ajoutez les légumes, versez le bouillon et le jus de citron. Salez et poivrez généreusement et laissez cuire à petits bouillons pendant 20 minutes.

  7.  Mélangez la crème et l'aneth et servez avec le bortsch.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

« Récré O’lé » : un aliment ultra-transformé, recommandé par le Nutriscore...

December 2, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

Please reload

Archives