La France en est le premier pays producteur...

April 24, 2018

 

Rapporté en Europe par Christophe Colomb après avoir été cultivé pendant plus de 7000 ans dans les Andes, le haricot vert est devenu un légume de base de la cuisine en France. Les haricots verts sont des gousses immatures du haricot commun. Ce sont des légumes-fruits consommés comme légumes. Selon les variétés, leur couleur peut varier entre le jaune, le vert et le violet.

 

D’abord consommé essentiellement sous forme de graine sèche, facilement stockable et transportable, le haricot est mangé en gousse tendre depuis la fin du 18e siècle seulement.

 

La France est le premier pays producteur de haricots verts frais devant l’Italie puis l’Espagne. La consommation moyenne annuelle de haricots verts frais est estimée à 810 g par ménage français, ce qui est peu.

 

Le haricot vert se distingue de la moyenne des autres légumes par une teneur plus faible en glucides (3 g /100 g), en lipides (0,17 g /100 g) et en protéines (2 g/ 100 g). Par contre, il est très riche en fer et en folates, deux nutriments particulièrement importants en phase de croissance.

 

Un aliment très riche en fibres

 

En revanche, avec 4 g de fibres/100 g il est plus riche en fibres que les autres.

Les fibres alimentaires, qui se retrouvent seulement dans les végétaux, regroupent un ensemble de substances qui ne sont pas digérées par l’organisme. Une alimentation riche en fibres est associée à un plus faible risque de cancer du côlon et peut satisfaire l’appétit en apportant plus rapidement la sensation de satiété. Il existe deux grands types de fibres (solubles et insolubles) qui ont des effets différents dans l’organisme : le haricot renferme les deux ! On attribue aux fibres insolubles la capacité de prévenir la constipation en augmentant le volume des selles, tandis que les fibres solubles peuvent contribuer à la prévention des maladies cardiovasculaires et aider au contrôle du diabète de type 2.

Il est recommandé aux femmes de 19 ans à 50 ans de consommer 25 g de fibres par jour, et aux hommes du même groupe d’âge 38 g par jour.

 

Si les fibres sont importantes pour la santé digestive et la prévention des maladies cardiovasculaires, elles participent aussi au contrôle du poids et de la glycémie. 

Le haricot commun frais est plutôt alcalinisant avec un indice PRAL de -3,1 pour 100 gr.

 

Légume à l’extérieur et légumineuse à l’intérieur...

 

Le haricot jaune ou vert que l’on déguste entier (cosse et graines) est consommé en tant que légume, mais il renferme davantage de protéines que la majorité des autres légumes. D’ailleurs, les graines matures séchées de divers haricots (par exemple, le haricot rouge, noir, pinto, etc.) sont qualifiées de légumineuses, lesquelles sont parmi les plus importantes sources de protéines végétales.

 

Comment le consommer ? 

 

Le haricot bouilli est riche en magnésium, en fer, manganèse, vitamine B2, folates, et vitamines C et K.

 

Bien qu'on puisse le manger cru, le haricot filet gagne à être légèrement blanchi dans de l'eau salée. Si l'eau est calcaire, ne saler qu'en fin de cuisson pour éviter que les haricots ne durcissent. Si on veut garder aux haricots à cosse violette leur belle couleur, il faut les consommer crus ou à peine blanchis. Autrement, ils virent au vert.

 

Fin, long et ferme de préférence, un haricot frais doit se rompre immédiatement quand vous le pliez. Une goutte d’eau doit perler à l’endroit où la gousse a été cassée.

 

Attention : plus le haricot a un gros diamètre et plus il risque de comporter de fils !

 

Niveau conservation, les haricots verts se conservent au frais ou dans le bac à légumes du réfrigérateur pendant 3-4 jours. En les humidifiant légèrement, vous pourrez les garder un peu plus longtemps.

 

Le haricot vert se marie avec tous les plats, des plus doux aux plus épicés. En salade, en accompagnement, en tajine comme en purée, vous pouvez très facilement l’accommoder !

 

Recette : Haricots verts à la tomate

 

Ingrédients pour 4 personnes : 

600g de haricots verts

* 60 g de beurre

* 400 g de tomates

* 1 oignon

* 2 gousses d'ail

* Des feuille de sauge

* 20 cl de bouillon

* Poivre, Sel

 

Réalisation :

 

1/ Faire cuire les haricots verts dans l'eau bouillante salée pendant 10 min. Ils doivent être encore croquants.

2/ Peler, épépiner et concasser les tomates.

3/ Faire revenir l'ail et les feuilles de sauge dans le beurre puis ajouter les haricots égouttés.

4/ Laisser chauffer puis ajouter les tomates avec leur jus.

5/ Saler, poivrer.

6/ Ajouter le bouillon petit à petit.

7/ Laisser cuire 25 à 30 min.

 

Pour un petit cachet exotique, rajouter un chorizo à cuire qu’on fait mijoter avec les haricots... ;-)

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

1 aliment sur 7 jeté avant la vente... et si on arrêtait ?

January 20, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives