Alerte sur les Acides Gras Trans

June 5, 2018

Responsables de 500 000 décès annuels, les acides gras trans industriels doivent être éliminés de l'alimentation de la population, d'après l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui en fait l'objectif d'une nouvelle campagne.

Vous connaissiez les graisses saturées, insaturées, animales, végétales, les oméga 3... mais connaissez-vous les acides gras trans ? Utilisés dans de nombreuses préparations culinaires, ils sont accusés de nuire gravement à notre santé.

 

Les acides gras sont les principaux constituants de la matière grasse. Ils existent sous deux formes chimiques différentes dans leur géométrie : la forme cis qui est la plus courante dans la nature et dans l'alimentation et la forme trans, beaucoup plus rare dans les aliments naturels. Ces différentes configurations confèrent aux acides gras des propriétés physico-chimiques distinctes et des effets différents sur l'organisme. 
 

Le terme trans n'est donc pas une abréviation de "transgénique" ou "transformé". C'est une appellation scientifique qui sert à qualifier la forme géométrique des molécules.

On les trouve sous forme naturelle dans les dérivés de ruminants (lait, viande) et sous forme industrielle dans les huiles partiellement hydrogénées, introduites dans l'alimentation au début du 20e siècle en remplacement du beurre. Ce type de procédé permet de faire passer des graisses de l'état liquide à l'état solide, ce qui facilite leur utilisation et leur stockage et les rend moins sensibles à l'oxydation.

 

Dans les années 50 à 70 ils ont largement bénéficié des messages d’alerte concernant le cholestérol et les acides gras saturés (beurre, margarine, etc).

Les AGT industriels augmentent les taux de LDL-cholestérol, un marqueur biologique reconnu du risque de maladie cardiovasculaire, et réduisent les taux de HDL-cholestérol, lequel ramène le cholestérol des artères au foie où il sera excrété dans la bile. 

 

La majorité des acides gras trans (AGT) que nous consommons vient directement des aliments ayant subi des procédés industriels visant à solidifier des matières grasses végétales, l'hydrogénation partielle. Celle-ci est utilisée pour rendre les huiles plus riches en acides gras saturés et par conséquent moins sensibles à l'oxydation. Cette technique permet d'obtenir des textures particulières et une conservation plus longue.

 

Les AGT d'origine industrielle se trouvent dans de nombreux produits alimentaires transformés comme les viennoiseries, les pizzas, les en-cas salé, les soupes déshydratées, les aliments frits ou encore les quiches. Les produits de panification industrielle, viennoiseries et biscuits sont seconds contributeurs aux apports en acides gras trans. On en trouve également dans les margarines de consommation courante, les barres chocolatées et certains plats cuisinés, et ils sont utilisés pour la friture et la cuisson, et dans les aliments transformés pour en prolonger la durée de conservation.

Les acides gras trans peuvent aussi se former lors de la dernière étape du raffinage des huiles (la désodorisation).

 

Le seuil de consommation est fixé à moins de 2% des AET (Apports énergétiques totaux). Ce sont les garçons de 12-14 ans qui sont le plus consommateurs puisqu’ils absorbent près de 8 g/jour d'acide gras trans et dépassent le seuil correspondant à un risque accru de maladies cardio-vasculaires !!!

 

Comment les reconnaître ? 

Ils sont signalés par la mention »graisses hydrogénées » ou « partiellement hydrogénées ».

 

Comment les éviter ?

En ne consommant pas de produits industriels transformés et en utilisant des huiles de première pression à froid !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Et si vous sautiez le petit déjeuner ?

November 18, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

October 28, 2019

Please reload

Archives