Qui connait la groseille de Chine ?

June 19, 2018

Appelés aussi «Groseilles de Chine», les kiwis sont des fruits de plusieurs espèces de lianes du genre Actinidia. Ils sont originaires de Chine, puis furent importés en Nouvelle-Zélande. C’est ce pays qui fournit actuellement la majeure partie de la production mondiale. Il est appelé « kiwi » en référence à sa ressemblance avec l’oiseau homonyme, très populaire en Océanie.

 

Fruit exotique, le kiwi pousse très bien dans le Sud de la France. Il est produit surtout en Corse et en Aquitaine mais aussi dans le Languedoc-Roussillon et les vallées de la Garonne et du Rhône. Les récoltes débutent lors des premiers jours de novembre et les fruits terminent leur évolution (transformation de l'amidon en sucres) en chambre froide, pour être mis sur le marché à partir de décembre, et jusqu’en mai-juin. Puis le kiwi de Nouvelle-Zélande prend le relai jusqu’en décembre : de l’utilité de se situer aux antipodes pour ces deux pays et d’avoir des saisons inversées !

 

 

Que le kiwi nous offre-t'il ?

 

Composé à plus de 80 % d’eau, il offre une chair riche en vitamines et en fibres et fournit 47 kcalories (196 kJoules) aux 100 g, ce qui le situe au niveau du melon, de la clémentine ou de l'abricot. Les glucides, qui représentent environ 10 % de l'ensemble de ses constituants sont essentiellement du fructose et du glucose, des sucres aisément assimilables.

 

Le kiwi est un des rares fruits à rassembler les vitamines C et E (dans les petits grains noirs), deux vitamines aux actions complémentaires : anti-oxydantes (elles neutralisent les radicaux libres) et anti-inflammatoires.

 

L'apport vitaminique du kiwi est dominé par la vitamine C, qui atteint le taux remarquable de 80 mg aux 100 g. Mais il s'agit d'une moyenne, certains kiwis pouvant en apporter jusqu'à 100 ou 130 mg, voire plus. Ce taux reste stable au fil du temps : dans le kiwi, la vitamine C est bien protégée par la peau du fruit (qui fait barrage vis-à-vis de l'oxygène de l'air) et par la présence des acides organiques : citrique qui arrive en tête, suivi par l'acide quinique, et l'acide malique. Il est plus riche en vitamine C que l’orange ou le raisin, souvent cités en référence pour cette vitamine et seulement dépassés par les goyaves et les groseilles.

 

Parmi les propriétés de cette vitamine, on distingue sa capacité à renforcer le système immunitaire, à lutter contre l’hypertension, le cancer ou encore les allergies et les rhumes.

 

C’est un puissant antioxydant, dont la capacité à neutraliser les radicaux libres fait du kiwi un aliment luttant contre les dommages corporels de toute nature, surtout ceux liés au vieillissement.

 

Le kiwi fournit donc aussi une quantité appréciable de vitamine E : 3 mg aux 100 g. Cet apport est élevé, et inattendu, puisque la plupart des aliments qui sont de bonnes sources de vitamine E sont riches en graisses (huiles végétales, certaines graines oléagineuses, avocat...). Mais il est probable qu'une bonne fraction de la vitamine E du kiwi soit concentrée dans ses petites graines comestibles, elles-mêmes très riches en lipides.

 

Le kiwi apporte également un peu de provitamine A (0,05 mg aux 100 g), et un large éventail de vitamines du groupe B, des minéraux et des oligo-éléments variés.

 

 

Le saviez-vous ?

 

Sa densité potassique (teneur en potassium pour 100 kcalories) très élevée, est supérieure à 600 mg/100 kcalories : le kiwi surpasse ainsi la banane (430 mg de potassium/100 kcalories), pourtant réputée sur ce plan. Ses fibres sont abondantes (environ 3 g aux 100 g) et réparties entre les fibres insolubles (cellulose, hémicellulose qui représentent environ les 2/3 du total) et fibres solubles (pectines). Grâce à sa teneur exceptionnelle en fibres solubles, le kiwi aide à la digestion et améliore le transit intestinal, il permet donc de prévenir la constipation.

 

Malgré sa couleur chlorophylle, le kiwi reste une bonne source de béta carotène (que l’on retrouve aussi dans les carottes ou le potiron), de lutéine et zéaxathine, des antioxydants protecteurs de la vue et préventifs de la DMLA.

 

 

Astuces de notre spécialiste en micro-nutrition

 

N’achetez pas de kiwis ramollis. Ils seraient immangeables. Mettez-les en contact avec des fruits non mûrs, le kiwi accélérera leur mûrissement. Ajoutez-le aux salades composées, pour son exquise fraîcheur. Et profitez de sa texture crémeuse pour des smoothies avec de la banane et de la fraise par exemple.

 

 

Allergies alimentaires au kiwi

 

L’allergie au kiwi serait de plus en plus fréquente. Il fait en effet partie des aliments histamino-libérateurs : sa consommation entraîne une libération d’histamine dans l'organisme, qui peut provoquer chez les sujets prédisposés des réactions allergiques qui peuvent aller de l’urticaire à la réaction anaphylactique.

Pour cette raison, il est déconseillé de l’introduire dans l’alimentation du jeune enfant avant 1 an.

 

Dans les préparations mélangeant le kiwi à d’autres fruits ou à des produits laitiers, les kiwis doivent être ajoutés au dernier moment. Leur chair contient en effet un composé chimique qui peut faire tourner le lait et ramollir les autres fruits.

 

 

Recette gâteau pommes-kiwis

 

Ingrédients (8 personnes)

  • 1/2 sachet de levure

  • 2 pommes

  • 2 kiwis

  • 1 sachet de sucre vanillé

  • 3 œufs

  • 125g de farine

  • 20g de beurre fondu

  • 100g de sucre

Préparation

  • Préchauffez votre four à 180°C (th.6) 

  • Mélangez les œufs avec les sucres

  • Ajoutez la farine et la levure, puis, ajoutez le beurre 

  • Épluchez et coupez les fruits en petits morceaux et mettez-les dans la pâte

  • Versez la préparation dans un moule beurré 

  • Faites cuire environ 30 min

  • Attendez 5 minutes avant de démouler

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

1 aliment sur 7 jeté avant la vente... et si on arrêtait ?

January 20, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives