Épicez au lieu de saler !

December 19, 2018

Le sel est un élément central de l’alimentation.

 

Récemment l’excès de sel a été mis en cause comme potentiel élément déclencheur et ou aggravant de certaines maladies auto-immunes.

 

In vitro, les cellules de l’immunité ont des profils inflammatoires en milieu hypertonique : les macrophages libèrent plus de messagers pro-inflammatoires et génèrent des substances pro-oxydantes.

 

Dans les études épidémiologiques observationnelles, a été retrouvée une association entre l’excès de consommation de sel et le nombre de poussées inflammatoires de sclérose en plaques. La consommation excessive de sel est associée à un risque augmenté de développer une polyarthrite rhumatoïde, à fortiori en cas de tabagisme associé.

 

Le sel semble donc agir comme un agent stimulant certains processus immunologiques, ce qui justifie de s’intéresser à l’influence des habitudes alimentaires sur la survenue et l’évolution des maladies auto –immunes.

 

Mieux vaut donc limiter l’ajout de sel dans nos recettes et utiliser des ingrédients de remplacement comme les aromates et les épices. Sans sel mais pas sans goût, vos mets seront savoureux et sans danger ! Contrairement au sel, vous pouvez en abuser, car elles regorgent de vertus excellentes pour la santé. Toutes différentes, en goût et en bienfaits, il ne tient qu’à vous de choisir… 

 

Saviez-vous que certaines herbes et épices contiennent une grande variété de certains des antioxydants les plus puissants ? En fait, de nombreuses herbes et épices se classent encore plus haut dans l’activité antioxydante par rapport à de nombreux fruits et légumes, certaines épices comme le clou de girofle, le curcuma, la cannelle qui contiennent 10-50x plus d’antioxydants comparés aux myrtilles.

 

Les antioxydants contenus dans les épices comprennent certaines protections très puissantes contre de nombreuses maladies graves comme le cancer, les maladies cardiaques, le diabète, l’arthrite, la dégénérescence maculaire, la maladie d’Alzheimer et le vieillissement en général.

 

Les herbes et les épices ajoutent des tonnes de saveurs supplémentaires, et lorsqu’elles sont combinées avec les nutriments d’autres aliments, stimulent réellement les antioxydants naturels, les phytonutriments et le pouvoir anti-inflammatoire des aliments.

 

Les poissons et coquillages

 

Les épices peuvent être directement saupoudrées sur les plats de poissons et coquillages en fin de cuisson, préparés en marinades ou ajoutés directement dans une papillote.

Les épices qui se marient le mieux avec les poissons et coquillages : gingembre, sumac, macis, curry, curcuma, …

 

Les viandes blanches

 

Pour ajouter du goût à vos viandes blanches, vous pouvez saupoudrer des épices au cours de leur cuisson, les ajouter à une sauce ou marinade, ou encore une fois, les glisser dans une papillote.

Les épices qui s’associent bien avec les viandes blanches : curry, curcuma, paprika, gingembre, macis, cardamome, safran …

 

Les viandes rouges

 

De nombreuses épices peuvent agrémenter vos viandes rouges. Au grill, en cuissons mijotées ou pour vos plats en sauce, vous pouvez en saupoudrer dans tous vos plats pour en relever le goût et vous passez du sel.

Les épices à privilégier avec les viandes rouges : paprika, poivres, gingembre, cannelle (cuisinée en sauce) …

 

Les légumes

 

Les plats de légumes peuvent, eux aussi, s’épicer. Mélangés à une vinaigrette pour les plats froids ou ajoutés lors de la cuisson pour les chauds, les épices réveillent tous les légumes.

Les épices favorites des plats de légumes : curry, gingembre, curcuma, sumac, …

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Ah ces salades en sachets...!

November 12, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

October 28, 2019

Please reload

Archives