Gardez la banane !

January 21, 2019

Le terme « banane » est apparu en 1602. Il vient du portugais banana, emprunté, selon les uns, à une langue bantoue; selon les autres, à un mot arabe signifiant « doigt ». Le fruit a d’abord été désigné sous les noms de « pomme de paradis » et « figue des jardins ».

 

Le bananier est l’une des plus anciennes plantes connues. C’est probablement aussi l’une des premières à avoir été domestiquées. Au Cénozoïque : la plus ancienne trace fossile d’un bananier a été trouvée en Inde. Elle date de plus de 50 millions d’années.

 

La banane est le fruit le plus exporté au monde et le quatrième produit alimentaire, par ordre d’importance en valeur de production, après le riz, le blé, et le maïs. Le premier producteur en Europe est l'Espagne, avec 356 000 tonnes en 2009, la France (Martinique et Guadeloupe) est deuxième avec 266 000 tonnes, puis vient la Grèce et le Portugal.  

 

Le bananier et son régime


Le bananier n’est pas un arbre, mais plutôt une herbe géante. Le tronc est en réalité un pseudotronc, composé de gaines foliaires (feuilles qui se superposent à la base).
L’ensemble des bananes produites sur un même plant (de 100 à 400) se nomme « régime », lequel est divisé en groupes de 10 ou 20 fruits appelés « mains » ou « pattes ». Les fruits individuels portent le nom de « doigts ».

 

Si la banane est considérée comme un simple dessert ou une collation dans les pays riches, il en va tout autrement en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. La banane plantain – qui est consommée cuite, frite ou bouillie – est un aliment de base pour 400 millions d’habitants du monde en développement, à mettre sur le même pied que les tubercules nutritifs, comme le taro, le manioc ou la patate douce. 

 

Le saviez-vous ?

 

 D’un point de vue culinaire, on distingue 2 types de bananes : les bananes à dessert et les bananes à cuire. Dans cette dernière catégorie, la banane plantain est de loin la plus répandue. Pour chacun de ces types, il existe une multitude de variétés donnant des fruits dont la taille, la forme, la couleur et la saveur varient considérablement. La plupart de ces variétés sont inconnues hors de leurs pays de production. Les principaux pays producteurs de bananes sont situés en Amérique latine et en Asie, ainsi qu’en Afrique pour les bananes à cuire. Pratiquement toutes les bananes à dessert exportées à travers le monde proviennent d’une seule variété, la Cavendish.

 

 

Comment la consommer ?

 

Plus la banane présente de marques vertes, moins elle est mûre et plus elle se conservera longtemps. On peut alors l’utiliser pour la cuisson. Par contre, il faudra la laisser mûrir avant de la consommer crue, car à ce stade, elle est indigeste. Elle est prête à consommer lorsque la chair cède légèrement à la pression et que la pelure est bien jaune et légèrement tigrée, sans aucune coloration verte. Lorsqu’elle présente des taches brunes ou noires, elle a dépassé ce stade et convient alors mieux pour la cuisson. À noter que les petites bananes sont généralement plus sucrées que les grosses.

Température ambiante. Comme la banane noircit au contact du froid, on recommande de la conserver à la température ambiante.

 

Intérêt nutritionnel :

 

La dopamine, puissant antioxydant hydrosoluble de la famille des catécholamines (tout comme celle secrétée par le corps), a été identifiée dans la banane du cultivar commercial populaire Musa cavendishii. Les teneurs en dopamine varient de 80-560 mg pour 100 g de peau et de 2,5-10 mg pour 100 g de pulpe, même dans les bananes mûres prêtes à consommer. La dopamine a démontré une activité antioxydante similaire à celle de la vitamine C, reconnue comme un antioxydant hydrosoluble, particulièrement puissant. La banane contient à la fois de la dopamine et de la vitamine C (15 mg pour 100 g de banane). Elle fait donc partie des aliments antioxydants.

 

Un fruit anti-déprime

 

L’expression « avoir la banane » se réfère au sourire mais elle est cohérente aussi avec les vertus de ce fruit. Selon une enquête auprès des personnes sujettes à la dépression, nombreuses sont les personnes interrogées affirmant se sentir mieux après avoir mangé une banane. La dopamine de la banane n’est sans doute pas étrangère à ce phénomène qui s’explique cependant, aussi, par la présence de tryptophane, une substance que le corps transforme en sérotonine, le messager chimique du cerveau connu pour son effet relaxant et qui provoque un bien-être général. 

 

La banane possède des effets anti-acides et anti-ulcéreux connus de longue date. Dans des expériences chez le rat, l’ingestion de banane prévient 75% des ulcères induits par un milieu acide. 

 

La banane contient de l’amidon résistant (sucre non digestible) qui, dans le côlon, subit une fermentation bactérienne pour ensuite être converti en acides gras à chaînes courtes, tel l’acide butyrique. Ces derniers stimulent l’absorption des liquides et du sel dans le côlon, diminuant ainsi la perte d’eau dans les selles. Les acides gras à chaînes courtes amélioreraient aussi indirectement la perméabilité du petit intestin, phénomène qui contribue également à soulager les symptômes de la diarrhée. Les acides gras à chaînes courtes servent de nourriture aux bactéries du côlon et aident ainsi à maintenir une bonne santé intestinale.

 

Attention cependant, à mesure que la banane mûrit, la quantité d’amidon résistant diminue à un point tel que seules les bananes non parvenues à leur stade de maturation optimale contiendraient de l’amidon résistant en quantité significative.

La banane est un fruit riche en potassium avec une teneur d’environ 360 mg pour 100 g. Sachant qu’une banane pèse environ 150 g, en manger une revient à consommer environ 540 mg de potassium.

 

De nombreuses études ont établi un lien entre une faible consommation de potassium et une augmentation de la pression artérielle. Et à l’inverse, un apport suffisant en potassium (entre 4 et 5 g / jours), prévient et lutte contre l’hypertension. Ceci permet de limiter les risques de maladies cardiovasculaires comme l’infarctus de myocarde et l’AVC (accident vasculaire cérébral).

 

Pour les sportifs la banane est particulièrement indiquée, en raison de sa richesse en glucides, en vitamines du groupe B, en potassium et en magnésium (importants pour un bon travail musculaire). Ainsi, la banane apporte toute l’énergie nécessaire à toute activité physique comme intellectuelle. Elle est ensuite régénératrice, grâce à des sucres assimilables en moins de deux heures par les muscles de l'organisme, accélérant ainsi la récupération après l'effort.

 

NB : La banane plantain est une banane à cuire, qui se consomme plutôt comme un légume, alors que la banane douce est un fruit presque toujours dégusté cru. Par ailleurs, leurs compositions s'avèrent également assez éloignées l'une de l'autre, même si la banane plantain comme la banane douce apparaissent toutes les deux comme plus riches en glucides et plus énergétiques que les autres fruits frais.

 

 

Attention au syndrome latex-fruits.

 

Les fruits (et les graines) impliquées dans ce syndrome sont notamment, la banane, l'ananas, l'avocat, la châtaigne, le kiwi,le melon, la mangue, les fruits de la passion, les fraises, le raisin ,les noix, les épinards, la pêche, la papaye, la noisette et le soja. Les réactions peuvent être à type d’eczéma, d’urticaire, d’asthme et de possibles réactions anaphylactiques.

 

Comment la consommer ?

 

Fruit d’hiver par excellence, la banane se consomme nature le plus souvent mais il arrive qu’elle mûrisse vite et ne puisse plus être consommée telle quelle. Ci-dessous une recette pour ne pas jeter les bananes trop mûres.

 

 

Recette avec bananes trop mûres :

 

Ingrédients pour 3 à 4 personnes pour un petit déjeuner ou un goûter :

  • 1 banane bien mûre

  • 80 cl de lait d'avoine ou de riz ou lait soja - vanille

  • 40 g de cacao en poudre non sucré

  • 40 g de sucre non raffiné bio (rapadura, muscovado)  (facultatif)

 

Préparation :

 

1/ Faire chauffer le lait.

2/ Eplucher et couper la banane en gros morceaux.

3/ Mettre tous les ingrédients et mixer jusqu'à l'obtention d'une texture bien lisse et veloutée.

Servir aussitôt.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Ah ces salades en sachets...!

November 12, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

October 28, 2019

Please reload

Archives