Le bonheur se trouve-t-il dans l'assiette ?

July 1, 2019

Attention, il n’est pas seulement question de savourer des mets délicats pour satisfaire sa gourmandise, ni de partager avec plaisir un repas entre amis ; il est question de mettre dans son assiette des aliments qui sont des précurseurs de petits messagers chimiques qui, libérés dans notre cerveau, vont nous mener à la béatitude !

Bonheur : mode d’emploi

 

Tout le monde a entendu parler de la sérotonine : on l’appelle l’hormone du bonheur ! Alors comment faire le plein ?

 

La sérotonine est fabriquée à partir d’un précurseur qui est un acide aminé appelé tryptophane. On le trouve essentiellement dans les aliments suivants : le riz complet, les légumineuses (soja, haricots, pois, lentilles) ,les crucifères (brocolis, choux-fleurs, choux de Bruxelles) les œufs, les produits laitiers (d’où le verre de lait chaud de nos grands-mères pour faire dormir, etc.), la viande, les poissons gras, le chocolat noir, les bananes, les noix et graines.

 

Malheureusement les choses se compliquent quand on sait que le tryptophane doit pénétrer dans le cerveau pour y être transformé en sérotonine et que dans ce voyage, il rencontre des concurrents qui risquent de diminuer ce transport. Mais il existe un moyen de contourner la difficulté et de favoriser le tryptophane : en consommant des glucides (à index glycémique bas ou modéré, cela va sans dire !). Ceux-ci entraînent la libération d'insuline qui va « détourner » les acides aminés compétiteurs présents dans le sang et les envoyer vers les muscles, laissant le champ libre au tryptophane pour arriver au cerveau.

Les aliments glucidiques à favoriser sont les suivants : céréales, riz, pain, pâtes, pommes de terre, maïs, légumineuses, fruits secs, légumes en général.

 

Dernière étape ! Celle de la transformation du tryptophane en sérotonine qui nécessite la présence d’un certain nombre de cofacteurs indispensables : vitamines B9, B3, B6, fer, calcium, zinc, magnésium et vitamine C.

 

Les acides gras Omega 3 jouent également un rôle essentiel en fluidifiant les membranes neuronales sur lesquelles la sérotonine agit. On les trouve essentiellement dans les poissons gras, les œufs de poules élevées en liberté ou Bleu Blanc Cœur.

 

Enfin la vitamine D booste le gène responsable de la fabrication des deux enzymes convertissant le tryptophane en sérotonine. L’alimentation couvre à peine 20% de nos besoins. Mais rien n’égale un peu de soleil en été 20 à 30 min/jour pour la fabriquer dans notre peau à partir du cholestérol.

 

Mais la sérotonine n’est pas seulement l’hormone du bonheur ; elle permet en fin de journée l’apaisement propice à un sommeil de qualité.

Alors pour composer son repas du soir, n’oublions pas d’avoir toujours plus de glucides que de protéines dans l’assiette et dans ces protéines, des sources de tryptophane.

 

 

Un exemple de repas idéal pour être heureux et bien dormir :

 

Du riz complet mélangé avec des lentilles (vertes ou corail) et un poisson gras comme des sardines ou des maquereaux. Ainsi, on fait le plein de tryptophane, de glucides, de vitamine D et d'Oméga 3. De plus, cette combinaison fournit une grande partie des cofacteurs nécessaires à la production de sérotonine.

Et en dessert : quelques fruits secs avec un gros carré de chocolat noir pour un apport supplémentaire en fer, en glucides et en tryptophane.

Sans oublier un fruit de saison pour faire le plein de vitamine C !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Et si vous sautiez le petit déjeuner ?

November 18, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

October 28, 2019

Please reload

Archives