Le concombre : allié des étés chauds

July 29, 2019

Incontournable légume de l’été, adoré par les uns, détesté par les autres, que savoir exactement sur le concombre ?

 

Le concombre est une plante potagère herbacée, rampante, de la même famille que la calebasse africaine, le melon ou la courge. C'est botaniquement un fruit qui est consommé comme un légume. Il est de la même espèce que le cornichon, consommé lui comme condiment.

 

De la même famille que le melon, le potiron ou la courgette - les cucurbitacées -, le concombre est originaire ….de l'Himalaya !

 

Petite histoire du concombre

 

En France, c'est Charlemagne qui le fit connaître en ordonnant sa culture sur ses terres. 


Mais ce long légume, très amer à l'époque, ne connaît vraiment le succès qu'au 17ème siècle, grâce à La Quintinie, jardinier de Versailles qui développa sa culture sous serre pour enchanter les papilles du roi Louis XIV qui en raffolait.

 

Il existe deux grandes familles de concombre : épineux et le hollandais.

 

En France, 80 % des concombres sont longs, droits et lisses. Leur chair verte est dépourvue d’amertume : elle est tendre et croquante, avec peu de graines au centre.

 

 

Atouts nutritionnels :

 

Avec 96% d’eau, c’est un des légumes les moins caloriques qui existent (10 Kcal/100gr) et le compagnon idéal des étés caniculaires (en raison de sa capacité d’hydratation de l’organisme) ….et des personnes qui surveillent leur ligne.

 

Barbara Rolls, une chercheuse américaine spécialiste des comportements alimentaires et de la gestion du poids, a démontré qu’en mangeant des crudités 15 minutes avant le repas, on réduisait de 12 % en moyenne le nombre de calories consommés au cours du repas. En 2007, elle a comparé l’efficacité du régime volumétrique à un régime pauvre en graisses et mis en évidence que le premier permet de perdre un peu plus de poids mais surtout d’avoir moins faim.

 

Sa teneur exceptionnelle en minéraux : 6 g  contre 3 gr en moyenne pour les autres végétaux, en fait un excellent dépuratif et diurétique. 

 

Toutes les vitamines sont présentes dans ce légume croquant, en particulier un bel éventail de vitamines B et la précieuse vitamine K à condition de le consommer avec la peau. Sa peau contient en outre de la provitamine A et de la vitamine E qui aide à retarder le vieillissement des cellules. 

 

Il participe au bon fonctionnement du transit intestinal grâce à une forte composition en fibres. Attention toutefois, celles-ci peuvent irriter les intestins sensibles : la solution consiste à enlever  la partie centrale car elle contient les graines qui sont souvent indigestes. Il contient également de la pepsine, une enzyme qui le rend tout à fait digeste ! 

 

Le concombre a des propriétés antioxydantes… à condition de ne pas l’éplucher car c’est dans sa peau  que se trouvent des composés phénoliques ayant une légère activité antioxydante.

 

Choisissez de préférence des variétés courtes et amères, en bio pour l'éplucher le moins possible, et ne le faites pas dégorger dans le sel car il perd ainsi ses minéraux et donc une bonne partie de ses bienfaits.

 

Le saviez-vous ?

 

Le concombre et le cornichon sont des aliments proches.

Le cornichon désigne généralement un concombre cueilli avant sa pleine croissance et que l’on utilise comme condiment après l’avoir fait mariner dans du vinaigre. Il existe toutefois un « vrai » cornichon : il s’agit d’une variété spécifique de concombre, le gherkin, dont la taille naturelle atteint quelques centimètres seulement.

 

Bien choisir son concombre

 

Le concombre doit être ferme, avoir une peau bien verte, mate (elle n’est brillante que si elle est recouverte d’une cire alimentaire) et généralement lisse (à l’exception du cornichon). Plus il est petit (25 cm à 30 cm), plus il est savoureux.

 

Bien le conserver

 

Au réfrigérateur : une ou deux semaines dans le bac à légumes. Une fois entamé, le protéger avec un film alimentaire.

 

Comment le consommer ?

 

On peut peler ou non le concombre, ou encore le peler partiellement en lui enlevant des bandes à l’éplucheur. Il faut toutefois se rappeler que c’est dans la peau que se situe la majorité des nutriments.

 

On trouve le concombre le plus souvent en salade ou simplement en bâtonnets pour un snack pendant la journée, ou en apéritif à tremper dans du tzatziki.

 

On connaît le concombre cru mais il peut aussi se déguster cuit. Plus original, il peut s’utiliser comme une courgette. Il peut s’utiliser à toutes les sauces : cuit à la vapeur, à la poêle avec une noisette de beurre ou même en gratin !

 

Recette Le Marmiton : Raïta de concombre (plat indien)

          

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 concombre

  • 1 oignon

  • 1 gousse d'ail

  • 2 yaourts nature (type yaourt grecs)

  • Oignon nouveau

  • Cumin

  • Piment

  • Poivre et Sel

Préparation :

  1. Couper le concombre en deux dans le sens de la longueur, le vider de ses graines et le râper sur une grosse grille.

  2. Mettre le concombre dans une passoire, le laisser égoutter 10 min et le presser pour bien l'essorer.

  3. Hacher l'oignon et l'ail, les incorporer au concombre, ajouter les 2 yaourts, sel, poivre, cumin et piment selon les goûts.

  4. Garnir de rondelles d'oignons nouveaux.

Ce plat rafraîchissant se consomme seul en entrée ou en accompagnement de poulet tikka ou de poulet tandoori, servi avec pains indiens (nans). On peut y ajouter des dés de tomates pelées et épépinées.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

« Récré O’lé » : un aliment ultra-transformé, recommandé par le Nutriscore...

December 2, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

Please reload

Archives