Le fruit du moment : la mirabelle !

August 19, 2019

La mirabelle est le fruit du mirabellier, variété de prunier. C’est un fruit répandu spécialement en Lorraine, où elle bénéficie d'une IGP et d'un Label rouge sous le nom de Mirabelle de Lorraine, et dans le nord de l'Alsace, ainsi qu'en Haute-Saône.

 

La région est le premier producteur mondial des petits fruits dorés et c’est ainsi que le mirabellier est à la Lorraine ce que l’olivier est à la Provence.

 

Les premières traces sérieuses de l’apparition des mirabelles datent du XVe siècle. Il semblerait que ce fruit provienne d’Asie mineure ou d’Orient, ou selon d’autres sources, de la Chine et serait arrivé à Grand dans les Vosges et à Jouy-aux-Arches en Moselle.

 

L'origine de son nom est obscure. Il est probable qu'elle dérive du latin "mirabilis", qui signifie "belle à voir". Mais elle peut également avoir été nommée ainsi en 1430 par un fonctionnaire de Metz qui s'appelait Mirabel.

 

La ville de Metz célèbre la mirabelle chaque année depuis 1947 lors d'une fête qui a lieu durant les quinze derniers jours du mois d'août. Elle est également célébrée dans d'autres villes de la région mais celle de Metz est la plus réputée.

 

Le saviez-vous ?

 

En 1974, une confrérie autour de la mirabelle lorraine est créée pour la défense et la promotion de la mirabelle régionale. 

 

La saison de la mirabelle est très courte. Faites donc le plein de ses vitamines sans tarder quand elle se présente sur les étals ! La pleine saison de la dégustation de la mirabelle est à la fin de l'été, aux mois d'août et septembre.

 

Atouts nutritionnels

 

Une mirabelle pèse 15 grammes en moyenne. Sa peau lisse d’un beau jaune d’or recouvre une pulpe sucrée, juteuse et gorgée de vitamines.

 

La mirabelle est riche en fibres, notamment de la pectine, ce qui lui donne des propriétés laxatives. 

 

Cette espèce de prune fait partie des fruits les plus énergétiques car elle apporte 60 calories pour 100 g. Elle est par ailleurs riche en sucres puisque 100 g de mirabelles fournissent 15 g de glucides, qui sont pour l'essentiel des sucres simples. Ceux-ci sont facilement transformables en énergie par l'organisme.

 

Visez des fruits dodus et piquetés de taches de rousseur, signe d’une grande richesse en vitamine A. Celle-ci est notamment importante pour entretenir la santé de la peau ainsi que la vue. La mirabelle est d'autre part une bonne source de vitamine C.

 

Juteuse et désaltérante, la prune s'avère aussi intéressante par sa haute densité nutritionnelle : son eau de constitution abondante (82,5 %) est chargée en minéraux et oligo-éléments essentiels au bon fonctionnement du métabolisme. Le potassium est particulièrement présent, mais la mirabelle apporte également des quantités intéressantes d'autres minéraux, comme du phosphore, du magnésium, du calcium, du fer et du cuivre.

 

Pour bien choisir une mirabelle, il faut avant tout s'assurer de sa maturité. Lorsqu'on la coupe en deux, le noyau doit facilement se détacher de la chair, voir ne plus adhérer du tout. Les petites tâches présentes sur la peau des mirabelles sont également le signe d'un bon fruit. Sa peau doit d'autre part être souple. Enfin, la mirabelle est parfois recouverte d'une sorte de buée, qui indique que le fruit est mûr. Cette couche de pruine est en fait une protection naturelle de la mirabelle contre le dessèchement.

Les Lorrains ne cueillent pas leurs mirabelles au même stade de maturité selon leurs envies du moment.

  • Envie de les croquer nature ? Ils optent pour des fruits à peine mûrs, pour leur côté acidulé.

  • Envie d’une tarte ? Ils se jettent sur des jaunes tournantes.

  • Envie de confiture ? Ils passent à l’orange bien mûr.

  • Envie d’une recette sucrée-salée ? Ils préfèrent des mirabelles encore un peu vertes qui jauniront à la cuisson.

La mirabelle se prête à toutes sortes de déclinaisons salées et sucrées, toujours gourmandes.

 

On peut bien sûr la manger fraîche, dans une salade de fruits, par exemple. Elle s'associe bien avec les autres fruits rouges, la pêche et l'abricot.

Mais elle se consomme également en confiture ou en compote.

 

On en fait par ailleurs des sirops, ainsi que de l'eau-de-vie. Cette dernière est toutefois à consommer avec modération car elle titre environ 45 degrés !

 

La mirabelle est souvent utilisée pour préparer des pâtisseries, comme des flans, des tartes, des clafoutis ou des crumbles. On peut aussi en faire du coulis, pour accompagner un gâteau.

 

Recette de clafoutis aux mirabelles (sans gluten et sans lait)

 

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 500 g de mirabelles dénoyautées

  • 50 cl de lait d’amande non sucré

  • 2 c. à s. de poudre d’amande

  • 50 g de maïzena

  • 40 g de sucre roux

  • ½ fève de tonka

  • 2 œufs élevés en plein air

  • 40 ml d’huile de noisette

Préparation

1/ Laver et couper en deux les mirabelles et enlever les noyaux. Poser les moitiés de mirabelles dans un plat qui va ai four.

2/ Préchauffer le four à 180°C.

3/ Dans un saladier, mélanger le sucre, la poudre d’amande, la maïzena et la fève de tonka râpée.

4/ Dans un bol battre les œufs et l’huile de noisette. Ajouter les œufs dans le saladier puis mélanger. Ajouter petit à petit le lait d’amande tout continuant à mélanger. Lorsqu’on obtient une pâte homogène, la verser sur les mirabelles.

5/ Enfourner le plat 40 minutes. Laisser tiédir avant de déguster.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

« Récré O’lé » : un aliment ultra-transformé, recommandé par le Nutriscore...

December 2, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

Please reload

Archives