Comment le fructose engraisse le foie ?

October 21, 2019

Des chercheurs ajoutent une pièce au puzzle des mécanismes par lesquels les sucres ajoutés, notamment le fructose, affectent le foie et conduisent ainsi à la maladie du foie gras.

 

Pourquoi c’est important ?

 

Le fructose se trouve naturellement dans les fruits, dans le sucre mais il est ajouté dans la plupart des produits ultra-transformés sous différentes formes. Le problème avec le fructose c’est qu’il est rapidement absorbé et pris en charge par le foie.

 

Lorsqu’on en consomme trop ou trop souvent et surtout sous forme de fructose ajouté, il induit une résistance à l’insuline, un stress oxydant, une infiltration graisseuse du foie, qui peuvent conduire au surpoids, au diabète et à une stéatose hépatique non alcoolique (NASH).  

 

En 2017, des chercheurs ont montré que l’action du fructose et du glucose est différente. Un régime riche en fructose ajouté avait provoqué chez les souris de l’obésité, une intolérance au glucose et un élargissement du foie. Alors qu’un régime riche en glucose ajouté n’avait pas provoqué ces symptômes, à calories égales.

 

Une nouvelle étude

 

Une nouvelle étude publiée dans la revue Cell Metabolism par ces mêmes chercheurs de Harvard, s’intéresse à l’impact d’un régime occidental riche en graisses associé à la consommation de sucres ajoutés (glucose et fructose).

 

Les chercheurs ont séparé des souris en 6 groupes suivant différents régimes pendant 10 semaines : 

  • Régime classique / Régime classique + glucose / Régime classique + fructose 

  • Régime riche en graisses / Régime riche en graisses + glucose / Régime riche en graisses + fructose

Les résultats

 

Malgré une prise de poids de l’ordre de 30 % pour les souris ayant consommé du glucose et du fructose associé à un régime classique, aucun autre symptôme relatif au diabète n’est apparu. En revanche, les trois groupes de souris ayant consommées un régime riche en graisses, avec une prise de poids de 40 à 60 % en moyenne ont montré des signes d’infiltration du foie par la graisse et de stéatose hépatique.

 

Parmi elles, les souris qui ont consommé du fructose ajouté ont déclaré des signes de résistance à l’insuline, d’hyperglycémie, et une hausse du taux d’insuline contrairement aux souris ayant consommé du glucose ajouté.

 

Comment le fructose endommage le foie ?

 

Lorsque les chercheurs ont analysé les foies des souris, ils ont trouvé des taux élevés d’acylcarnitine (molécule issue de la combustion des graisses) chez les souris suivant un régime riche en graisses et en fructose. Un taux élevé de cette molécule signifie une accumulation importante des graisses dans le foie. 

 

Les chercheurs ont aussi examiné le taux de palmitoyltransférase (CPT1A) (enzyme ayant un rôle clé dans la combustion des graisses). Les souris ayant reçu un régime riche en graisses et en fructose présentaient des taux et une activité plus faible de la CPT1A, ce qui suggère que les graisses ne sont pas prises en charge correctement par les mitochondries (les centrales énergétiques des cellules).

 

En effet, les chercheurs ont ensuite analysé les mitochondries de ces mêmes souris, qui se sont révélées endommagées, contrairement aux mitochondries des souris nourries avec un riche en graisses et en glucose dont les mitochondries étaient saines.

 

Les chercheurs concluent donc qu’un régime riche en graisses et en fructose ajouté, augmente non seulement la synthèse de graisses, mais favorise aussi leur stockage en endommageant les mitochondries.

 

En pratique

 

Pour éviter de consommer trop de fructose, et se garder de troubles métaboliques importants, mieux vaut éviter les produits ultra-transformés, et préférer les aliments bruts : fruits et légumes, viande et poisson, céréales complètes non raffinées, noix et graines…

 

Comme il est difficile d’échapper aux aliments industriels, il faut bien ouvrir l’œil au supermarché et lire les étiquettes. On trouve le fructose derrière de nombreuses dénominations : fructose, sirop de fructose, sucre inverti, sucre, sirop de mais à haute teneur en fructose (HFCS), sirop d’érable et d’agave, miel, sucre de canne, sucre de coco…

 

Autre point d’attention 

 

L’allégation « sans sucre » ne suffit pas. Seules les mentions « sans sucre ajouté » et « sans sucres » (au pluriel) doivent être prises en compte. 

 

Sources :
Softic, S., Meyer, J. G., Wang, G.-X., Gupta, M. K., Batista, T. M., Lauritzen, H. P. M. M., … Kahn, C. R. (2019). Dietary Sugars Alter Hepatic Fatty Acid Oxidation via Transcriptional and Post-translational Modifications of Mitochondrial Proteins. Cell Metabolism, 30(4), 735–753.e4.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Et si vous sautiez le petit déjeuner ?

November 18, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

October 28, 2019

Please reload

Archives