Un fruit de saison : la grenade !

November 18, 2019

La grenade est le fruit du grenadier, un arbre originaire de Perse. On la récolte depuis plusieurs siècles sur tout le pourtour méditerranéen, ainsi qu’en Asie centrale. Son jus savoureux et désaltérant (elle  est constituée à plus de 80 % d’eau) était très apprécié des caravanes commerciales traversant le désert.

 

C’est l'un des plus anciens fruits connus. Une grenade pèse de 300 g à 350 g en moyenne Au fil du temps, ce fruit a représenté des symboles au sein des différentes ethnies qui le consommaient. Souvent considéré comme le fruit des dieux, il était perçu comme symbole de fertilité et de prospérité.

 

Sa peau, ferme et brillante est de couleur rouge marron. A l'intérieur, on y trouve des petites graines emprisonnées dans une chair juteuse et charnue rose grenat translucide, sucrée et légèrement acidulée, appelées arilles.

 

Disponible d'octobre à mars, choisissez de préférence des fruits dont l'épiderme vire du brun orangé au rouge. Plus le fruit est lourd, plus la pulpe sera juteuse.

 

Elle peut se garder pendant 10 jours à l'air libre.

 

Une grenade mûre se reconnaît au bruit métallique qu'elle produit lorsque l'on tape dessus.

 

Le saviez-vous ?

 

À partir du jus, on peut obtenir par fermentation du vin de grenade. Dans l’Égypte antique, ce fruit était perçu comme un symbole d'ambition ou de prospérité. Les Égyptiens le faisaient fermenter pour en obtenir un vin capiteux.

 

Atouts nutritionnels

 

La grenade est un fruit peu calorique (62 kcal pour 100 g)  ce qui la situe au niveau de la figue fraîche ou de la mangue.

 

100 g de grenade c’est :

  • 81% d’eau,

  • 25 % des apports journaliers recommandés (AJR) en vitamines C (20 mg aux 100 g : une teneur très supérieure à celle de la plupart des fruits frais).

  • 10 % des AJR en vitamines B, en particulier la vitamine B3 (0,3 mg), la vitamine B5 (0,6 mg) et la vitamine B6 (0,2 mg).

  • 2,3 g de fibres

Quant aux minéraux, assez abondants (700 mg aux 100 g), ils sont dominés par le potassium (250 mg). Phosphore, calcium et magnésium sont présents, de même que de nombreux oligo-éléments, parmi lesquels figurent à des taux non négligeables le fer, le zinc, le manganèse et le cuivre (respectivement 1 mg, 0,4 mg, 0,13 mg et 0,12 mg aux 100 g).

 

En médecine traditionnelle, la grenade constitue un excellent vermifuge et est utilisée pour soigner les toux persistantes, la fièvre, les coliques. Certains s'en servent même pour stimuler la libido.

 

La grenade : un excellent antioxydant

 

Elle fait partie des « superfood », ces aliments se voyant prêter mille et une vertus pour la santé. Elle aurait des propriétés antioxydantes, anticancer et anti-inflammatoires.

 

Et depuis 2010, le National Center for Biotechnology Information (NCBI), qui mène de nombreux travaux de recherches médicales pour le compte des institutions gouvernementales américaines de santé (NIH), a publié une série d’études sur les propriétés de la grenade, validant scientifiquement les multiples vertus de ce "superfruit",en particulier, dans le domaine du vieillissement cellulaire, des maladies cardio-vasculaires, des cancers ou du vieillissement prématuré de la peau.

 

Sa richesse en antioxydants (mesurée en « indice ORAC ») serait supérieure à celle du thé vert ou du vin rouge, traditionnellement cités en exemple. On lui octroie, en effet, 3 037 unités ORAC/100 g, même si l’on connaît mal l’indice antioxydant du thé et du vin…

Mais la variation d’assimilation diffère pour chaque personne.

 

Comment la consommer ?

 

Ce fruit frais se déguste nature à la cuillère, en salades, en sorbets, en jus ou encore, et non pas le moins célèbre, dans le sirop de grenadine.

 

C’est encore en jus qu’on tire le meilleur profit de ses atouts nutritionnels, mais sous condition : en effet la grenade n’est pas un fruit que l’on trouve en toute saison, donc si vous achetez du jus de grenade, lisez bien l’étiquette de composition du produit. Il s’agit dans la majorité des cas de boissons diluées contenant en premier lieu de l’eau et du sucre. Et, à bien y regarder, elles contiennent seulement «1,6% de jus de grenade », comme le rappelait 60 millions de consommateurs dans son hors-série Agroalimentaire : vérités et mensonges, paru en juin 2016.

 

Pour une action efficace... Même si les graines de grenade renferment une quantité élevée d’antioxydants, le jus en contient davantage. En effet, le fruit entier est pressé quand on extrait le jus. Il se trouve ainsi enrichi des antioxydants présents en très grande quantité dans les membranes blanches qui entourent les graines.

 

A faire soi-même :

 

Couper une grenade en deux et la presser comme une orange. Simple, efficace, sans additifs ni conservateurs, cette méthode permet de concentrer tous les bienfaits du jus et des membranes. Et à condition de le consommez sans attendre,1 verre de 25 cl/jour de jus pur permet d’apporter la teneur nécessaire et suffisante en antioxydants intacts.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

« Récré O’lé » : un aliment ultra-transformé, recommandé par le Nutriscore...

December 2, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 4, 2019

Please reload

Archives