Si on vous dit « plat ou frisé » ?

Le persil bien évidemment ! Frais, séché ou congelé, le persil est la plante aromatique la plus utilisée en cuisine. Le persil plat est le plus courant avec son feuillage foncé, il est plus aromatique mieux adapté pour la cuisson. Le persil frisé, moins parfumé, est utilisé pour la décoration des plats.


Comment conserver le persil ?


Le persil doit absolument être soigneusement lavé car ses feuilles ont tendance à retenir la terre. On peut le garder quelques jours en bouquet, les tiges plongées dans l'eau ou dans le bac à légumes du réfrigérateur enfermé dans un sachet en plastique perforé. Pour le garder plus longtemps, on peut le mettre dans un contenant partiellement rempli d'eau que l'on gardera au réfrigérateur.



De l’apigénine qui est un flavonoïde c’est-à-dire un polyphénol, que l’on trouve aussi dans le thym, la camomille, le romarin. De manière générale, les flavonoïdes ont un effet positif sur la mémoire et l’apprentissage. Différentes études ont souligné leur potentiel pour favoriser et préserver la fonction cérébrale.

De l’apioside, un flavonoïde aux propriétés diurétiques renforcées par la teneur élevée du persil en potassium (rapport potassium/sodium élevé 1000/40).

Ces flavonoïdes jouent également un rôle protecteur sur le système cardio vasculaire

Il est également dépuratif

Il est riche en fer, bon pour les femmes enceintes en particulier, et les végétariens qui ne consomment pas de viande mais peuvent donc trouver du fer dans le persil mais aussi les légumes secs, la salade…


On reconnaît enfin au persil une action anti-spasmodique vis-à-vis du système digestif. Il ouvre l'appétit et favorise la digestion gastrique.

Le persil constitue un véritable concentré de vitamines et de minéraux. Il permet de compléter utilement l'apport en vitamine C (200 mg/100 gr) et en provitamine A, en potassium, en fer, en manganèse. Et cela pratiquement sans calories supplémentaires : 10 g de persil haché (2 à 3 cuillerées à soupe) représentent moins de 5 kcalories.

Penser donc à l’utiliser systématiquement en assaisonnement sur tous les plats et pour profiter au maximum de ses atouts nutritionnels, le consommer de préférence cru et surtout bien frais.


Pour une meilleure haleine


La réputation que possède le persil de combattre la mauvaise haleine est fondée. Tout comme la banane, le kiwi, le bleuet, le basilic et les épinards, le persil frais permettrait de capturer certains composés sulfurés formés dans la bouche et dans l’intestin, particulièrement à la suite de l’ingestion d’ail ou de ses dérivés. La persistance de la mauvaise haleine en serait ainsi diminuée. Certains principes actifs du persil, tels des composés phénoliques, pourraient jouer un rôle dans les réactions observées.

L’astuce


Une salade de lentilles vertes abondamment saupoudrée de persil haché. La vitamine C du persil facilite l’assimilation du fer des lentilles et du persil lui-même. L’apport calcique, élevé dans les deux végétaux est ici particulièrement intéressant.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

©2020 Les Halles Solanid | Une marque du Groupe Fontalvie